Vocation et objectifs

La vocation du Comité pour la Modernisation de l’Hôtellerie et du Tourisme Français

Le Comité pour la Modernisation de l’Hôtellerie et du Tourisme Français est avant tout un organisme autonome. Son rôle se tient dans l’observation, avec une totale liberté d’expression en accord avec sa vocation.

Notre association est totalement indépendante des pouvoirs publics et collectivités territoriales, des administrations, des partis politiques, des syndicats professionnels et de salariés, des groupes hôteliers, des associations professionnelles et clubs hôteliers, des sociétés financières, des sociétés de presse, des fournisseurs équipementiers et de l’ensemble des propriétaires et exploitants hôteliers. Cette indépendance n’interdit pas, toutefois, ces opérateurs de devenir membres de notre association, en respectant notre code déontologique et notre vocation.

Un partenariat historique existe entre le Comité pour la Modernisation de l’Hôtellerie et du Tourisme Français et le cabinet Coach Omnium ; cela n’exclut pas que d’autres consultants spécialisés puissent se joindre à nous. Pour autant, l’indépendance de l’association est de mise vis-à-vis de tout partenaire de soutien de notre action, y compris de Coach Omnium. La transparence est de rigueur, chez nous.

Le Comité pour la Modernisation de l’Hôtellerie et du Tourisme Français ne se contente pas de simplement dénoncer la situation économique et de produit dans laquelle se trouve le parc hôtelier hexagonal. Ou encore l’absence de stratégie touristique pour la France. Nous travaillons activement pour inverser la tendance.

Nous avons ainsi en premier un rôle de conseiller, de contributeur et de stimulateur de la modernisation de l’hôtellerie et du tourisme français. Les moyens de communication que nous choisissons sont et seront utilisés pour parvenir à cet objectif. Sa vocation, inscrite dans les statuts de l’association depuis sa création en 2006, est la suivante :

• promouvoir la modernisation de l’hôtellerie et du tourisme français auprès des pouvoirs publics et institutionnels, de la profession et de la clientèle hôtelière et touristique,

• être un observatoire et une structure de veille sur la situation du tourisme français, tant en termes d’évolution que de son adaptation aux attentes de la clientèle,

• être une force de proposition et de progrès pour moderniser l’hôtellerie et le tourisme français, au travers de ses équipements, de ses méthodes et de son offre en général,

• mener des actions d’information auprès des décideurs, des collectivités et des institutionnels pour favoriser le développement des aides techniques et financières à l’hôtellerie française et une réglementation juste, selon les priorités et les besoins qualitatifs pour l’adapter à la demande touristique,

• contribuer à redorer l’image de l’offre touristique et hôtelière de la France,

informer les professionnels de l’hôtellerie et du tourisme et les aider à mieux analyser et comprendre les enjeux du marché,

être lanceur d’alerte sur des sujets susceptibles de produire une mauvaise image et un discrédit au secteur,

• réaliser des communications régulières et occasionnelles d’analyses et d’études, via les médias dans le cadre de la modernisation de l’hôtellerie et du tourisme français.

Vous avez dit modernisation ?

Parler de modernisation pour l’hôtellerie et le tourisme dépasse largement le cadre des rénovations et de la remise en beauté des bâtiments. Il s’agit de faire le nécessaire pour adapter les offres aux goûts, aux besoins, aux motifs de séjours et aux attentes globales des clientèles. Cela passe par les bons choix d’équipements et de mobilier, le design et le confort, la mise en valeur du produit, les bons choix dans les fonctionnalités, etc. — la liste est longue.

L’objectif est bien sûr de chercher à satisfaire les consommateurs, quel que soit leur motif de séjours (affaires, agrément), de les fidéliser et qu’ils se sentent les bienvenus et respectés.

Mais, la modernisation concerne aussi l’outil de travail, le marketing, la commercialisation et le souci de rentabilité. Un professionnel tourné uniquement vers sa clientèle en oubliant l’investisseur, ses obligations de débiteur et le personnel, serait vite hors circuit. Sans oublier le respect de la réglementation, de la sécurité, de l’environnement, du domaine social et de la gestion.

Opter pour les bons produits et équipements, pour les bons conseils, pour les bonnes applications,… bref, pour l’excellence, dans toutes les gammes, voilà la voie que suit le Comité pour la Modernisation de l’Hôtellerie et du Tourisme Français. Notre champ d’intervention est large, très large.

Tous gagnants…

Pour peu qu’elle puisse se faire, la modernisation de l’hôtellerie et du tourisme français ne peut produire que des avantages en termes de valorisation de l’offre, de compétitivité internationale, d’emplois, de rentabilité et de productivité.

La finalité est de redonner le goût et le plaisir à la clientèle de séjourner dans les hôtels et « d’acheter » le tourisme français, que les motifs de séjours soient d’ordre professionnel ou à caractère privé. Des clients heureux qui viennent et qui reviennent assurent la pérennité, la sérénité et la profitabilité dans les entreprises hôtelières et touristiques.

Toute la chaîne de l’offre hôtelière et touristique est gagnante dans cette démarche : la profession, la clientèle hôtelière et touristique, les fournisseurs équipementiers, les pouvoir publics et les élus locaux… et surtout le tourisme français !

Le Comité pour la Modernisation de l’Hôtellerie et du Tourisme Français est une association Loi 1901, à but non lucratif, déclarée à la Préfecture de Paris.

alt Lire également notre Foire aux Questions (FAQ)